Contactez-nous au 01 86 64 05 50 n° non surtaxé

Récapitulatif du mois de février 2021

La petite C joue les grandes S

Après les Classe E et Classe S, il était logique que Mercedes renouvelle sa Classe C. La plus petite berline du trio se dessine sous des traits statutaires semblables à ceux de la Classe E. La proue dispose de phares effilés et d’une large calandre tandis que la poupe reprend les récents feux triangulaires apparus sur les récentes productions de la marque. Les dimensions évoluent avec 6,5 cm supplémentaires en longueur, de quoi profiter aux passagers arrière.

C’est à l’intérieur que tout se transcende. Les deux modèles adoptent les mêmes modifications avec un écran tactile de 17 pouces désormais horizontal et non plus vertical. Pour l’accompagner une version de 8 pouces est proposée aux passagers arrière. Ces nouveautés accueillent également une nouvelle interface de navigation repensée permettant de jouer aux jeux vidéo. A côté de ça les Model S et X enrichissent leur équipement avec deux chargeurs sans fils pour smartphone, un système audio de 22 haut-parleurs ou encore les sièges avant ventilés. Mais au-delà de tout ça, c’est surtout le nouveau volant qui interpelle. Terminé le cerceau classique. Le style est désormais inspiré de l’aéronautique avec un dessin de manche d’avion. La technologie de cette nouvelle Classe C évolue drastiquement pour offrir le meilleur de ce que produit la marque à l’étoile. Le nouveau système MBUX prend place à bord avec la commande vocale qui réagit à l’annonce « Hey Mercedes ». La navigation en réalité augmentée ou encore la reconnaissance des empreintes digitales sont au rendez-vous. Il est même possible de connecter l’auto à son domicile pour gérer les paramètres du lieu d’habitation à distance.

Au lancement la Classe C se dote de quatre-cylindres essence de (1.5l – 204 ch) et diesel (2.0l – 200 ou 265 ch). La grande nouveauté, c’est l’arrivée d’une hybride rechargeable nommée C 300e. Au 1.5l – 204 ch de la C 200 s’ajoute un moteur électrique de 129 ch pour une puissance cumulée de 313 ch. La batterie de 25,4 kWh annonce une autonomie de 100 km en tout électrique. La boite automatique à 9 rapports est de rigueur sur l’ensemble de la gamme. Pour un ressenti amélioré, les quatre roues directrices sont disponibles en option. Les commandes s’ouvriront le 30 mars pour une commercialisation à l’été.

Nouvelle DS4 : du style, des raffinements et de l'hybride

DS Automobile étoffe son offre avec une nouvelle berline compacte : la DS4. L’objectif est clair : marcher sur le terrain des Audi A3 et BMW Série 1. Pour y parvenir, la française abandonne les attributs trop voyants du DS7 pour se consacrer à un dessin plus sobre mais avec du caractère.

La face avant reprend la grande calandre cernée par des phares froncés et des barres LED verticales. Les lignes générales sont tendues avec des plis de carrosserie marqués. La poupe offre une impression très ramassée avec des feux « écailles de poisson » et un hayon plutôt abrupt. Une déclinaison Cross est également présente. Elle se base sur la berline mais rajoute des éléments noirs et des barres de toit. Si les dimensions ne changent pas, l’impression visuelle donne l’effet d’une caisse surélevée.

L’intérieur marie les matériaux avec une atmosphère de cocon douillet. La planche de bord se dessine en arc et limite l’emploi de chrome pour un style discret mais raffiné. Le conducteur profite d’un combiné 100% digital de 7 pouces et peut aussi opter pour un affichage tête haute, d’une surface de 21 cm, projeté sur le pare-brise. L’écran tactile de 10 pouces est pilotable via une petite dalle tactile de 5 pouces située sur la console centrale.

Hyundai poursuit son avancée vers l'électrique

Le constructeur coréen a annoncé l’arrivée d’un SUV 100% électrique : le Ioniq 5. Sous des lignes tendues et anguleuses, le SUV offre un empattement gigantesque de 3 m pour une longueur totale de 4,63 m (soit aussi long qu’un Peugeot 5008). La pureté domine, notamment à l’intérieur avec une planche de bord horizontale flottante composée de deux écrans de 12 pouces disposés côte à côte. Ils peuvent être épaulés par un affichage tête haute en réalité augmentée.

Au niveau de l’habitabilité Hyundai a pensé à une ambiance familiale avec une console centrale qui coulisse sur 14 cm, des rangements et deux coffres de 531 litres à l’arrière et de 51 litres à l’avant. Pour aller plus loin dans sa démarche écologique, le constructeur à fait le choix d’utiliser des matériaux recyclés pour produire les contre-portes ou encore le ciel de pavillon.

Au chapitre technique, deux tailles de batteries seront disponibles : 58 kWh et 72,6 kWh. Il sera possible de configurer le modèle avec un seul moteur sur l’essieu avant, ou un sur chaque essieu pour la version 4×4. Globalement il faudra compter entre 470 et 480 km d’autonomie. La recharge s’annonce rapide avec une capacité tolérée jusqu’à 800 V. Sur une borne de 350 kW un plein de 100 km devrait s’effectuer en 5 minutes selon la marque.